200910 cercleCentre de Rétention Administrative… Notre silence dit NON !

Depuis le 30 octobre 2007, tous les derniers mardis du mois entre 18h30 et 19h30, à l'initiative de la famille franciscaine de Toulouse, des personnes se retrouvent place du Capitole, en silence et certaines en prière, pour dénoncer l'enfermement dans des Centres de Rétention Administrative (C.R.A.), comme celui de Cornebarrieu, de personnes étrangères en situation irrégulière.

            Par ce témoignage et cette protestation, nous voulons apporter notre contribution au travail mené par différentes associations. Nous saluons leurs actions sur le terrain et auprès des décideurs publics.

           En formant un Cercle de Silence nous dénonçons des actes qui blessent l’humanité :

  • Est-il acceptable que dans des pays démocratiques, des femmes et des hommes, dépourvus de titre de séjour, soient traités comme des délinquants et enfermés dans des centres de rétention? Ils n'ont commis aucune atteinte, ni aux personnes, ni aux biens. L'irrégularité de leur situation administrative ne doit pas constituer un motif de privation de liberté.
  • Est-il acceptable que la marque infamante et injuste d’un enfermement possible jusqu’à 90 jours soit ajoutée à leur précarité ?
  • Est-il acceptable que soit rendue possible la violation de droits fondamentaux des personnes dépourvues de titres de séjour ? Par exemple, la reconduite à la frontière effectuée avant que le Juge des Libertés puisse statuer sur la légalité de la procédure d’interpellation ?

Des solutions alternatives à l'enfermement dans les Centres de rétention existent. Des associations citoyennes s'y impliquent, telles que la CIMADE, la Ligue des Droits de l’Homme, Amnesty International, le Cercle des Voisins, RESF (Réseau d’Éducation Sans Frontières), CCFD-Terre Solidaire, CLIC- Sans papiers, Secours Catholique, Welcome, Pas Sans Toit etc…

            Ces problèmes sont mondiaux et complexes. Nous ne prétendons pas avoir les solutions mais aujourd'hui, nous pensons qu'elles doivent obligatoirement respecter la dignité de chaque personne.

            Telle est notre conviction, telle est notre espérance. Il ne suffit pas de s'indigner. Nous invitons tous nos concitoyens à traduire en actes, le cri de leur conscience.

            Notre silence, que certains d'entre nous habitent de leur prière, veut rejoindre les personnes en situation irrégulière, ceux qui font la loi et ceux qui la font appliquer.

L’Être humain n'est pas un objet.

Il reste toujours une Personne,

Un membre de la famille humaine

notre Frère, notre Sœur.

Nous invitons toutes les personnes soucieuses de dignité humaine à nous rejoindre dans le silence.

 Vous y êtes les bienvenus. Dates des prochains Cercles :

mardi 29 septembre 2020, mardi 27 octobre 2020, mardi 24 novembre 2020, mardi 29 décembre 2020…, toujours entre 18h30 et 19h30, place du Capitole.

 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. qui peut vous adresser les nouvelles du mois.

171224 lampe
 
 

A la mi-août a eu lieu un naufrage avec 46 morts au large de la Libye pendant que 2 navires humanitaires étaient bloqués à terre, puis surchargés de rescapés suite au refus des pays européens d’accueillir dignement de nouveaux migrants, et malgré l’épidémie et la fermeture des frontières, le Centre de Rétention de Cornebarrieu continue d’enfermer des migrants dont au moins 1 cas de Covid 19.

Pour protester en silence contre cet enfermement, 20 à 30 participants se réunissent en silence, le dernier Mardi de chaque mois, place du Capitole… face à une célèbre agence de voyage et à l’Hôtel du Grand Balcon d’où Mermoz et Saint Exupèry s’élançaient pour l’Afrique et l’Amérique du Sud !
cf http://toulouse.catholique.fr/Agir-pour-les-refugies et http://ccfd31.fr/index.php/agir-avec-nous/droits-des-migrants