ccfd31 - terre solidaire .

Coup de Projecteur

  • infolettre
  • palestine
  • église demain
  • marche
  • ccfd radio présence
  • PST31
  • présidente
Previous Next

Cliquez Dates pour Evénements

Novembre 2017
D L Ma Me J V S
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

 
Document invisible ? Cliquez ici

 

 

LE DÉFI DE LA PAIX : une brochure collective qui donne du cœur l'ouvrage !

130504-accueil

 

Face à un contexte conflictuel, nourri d'incompréhension et d'images réductrices, 4 organisations catholiques (CCFD, Pax Christi, Justice & Paix et le Secours catholique) invitent à l'action collective et respectueuse des acteurs sur place :"Parce que, même si c'est aux Palestiniens et aux Israéliens de déterminer les conditions de la paix, ceux qui œuvrent pour la justice et la paix en Israël et Palestine ont besoin de notre soutien. Nous croyons possible d'agir, nous le croyons nécessaire."

La méconnaissance et les clichés étant les premiers obstacles à lever, le "Défi de la Paix" s'attache en priorité à donner de nombreuses clefs de compréhension, moteur d'action.

Lisez la brochure cli­quant sur l'image ci-contre

 

Dans cette rubrique Israël-Palestine vous trouverez également (cliquez directement les titres):

 

Le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement ne peut se désintéresser de la paix au Proche et au Moyen Orient car, pour nous, la guerre et l'injustice ruinent le développement ou créent un faux développement.

Présent depuis 1978 en Palestine, depuis 1983 en Israël, le CCFD – Terre Solidaire a noué des liens étroits avec des partenaires qui travaillent au rapprochement entre les 2 peuples et au développement de la Palestine ; ce sont notamment :

  • Le comité des coopératives agricoles de Palestine
  • L'association Zochrot pour la mémoire des expulsions
  • L'ICAHD : Comité israélien contre la démolition des maisons
  • L'AIC : Centre pour une information alternative
  • Le PMRS : Comité palestinien de secours médical
  • L'association LOWN : Bibliobus pour la paix et la non violence

Une paix juste est la condition indispensable du développement des populations du Proche et du Moyen Orient.

Membre des collectifs pour la Palestine, le CCFD – Terre Solidaire a choisi de soutenir toutes les initiatives qui visent au respect de l'autre, Israélien ou Palestinien. En écho à la question : « Qu'as-tu fait de ton frère ? », il interpelle tous ceux qui sont concernés par un conflit qui blesse les partenaires avec qui il s'est engagé .

130504-colonies

.

Israël installe depuis 1967 des colonies dans le territoire palestinien occupé.
Ces colonies, illégales au regard du droit international, sont une violation des droits des Palestiniens et une entrave à leur développement.

De nombreuses déclarations européennes et françaises répètent le caractère illégal de ces colonies et les risques qu’elles représentent pour la paix et la solution à deux Etats. Et pourtant, dans les faits les colonies bénéficient des relations économiques entre l’UE et Israël.

Chaque année les importations de l’UE en provenance des colonies israéliennes en Cisjordanie représentent quinze fois plus que celles venant du reste du territoire palestinien occupé.

Les produits issus des colonies entrent sur le territoire européen comme étant “fabriqués en Israël”. Le consommateur français est dans l’impossibilité de connaître l’origine véritable du produit qu’il achète.

 

La « Plateforme des ONG françaises pour la Palestine » expose le problème dans une brochure (cliquez ici pour la télécharger).
Elle vous propose également une pétition :

Témoignage du Père Bruno HUSAR,

fondateur du village de Neve Shalom-Wahat al-Salam,en Galilée,
où des familles juives, musulmanes et chrétiennes ont choisi de vivre ensemble

(mort en 1996 le message du P.Husar reste tout à fait d'actualité)

130504-neve shalomIl y a quelques années, je fus vivement attaqué par un groupe (de chrétiens), au cours d'une soirée qu'ils passèrent sur la colline. En présence de toute la communauté, ils me demandèrent : « Comment peux-tu, toi, prêtre catholique, vivre avec des juifs, des musulmans et des athées sans essayer de les convaincre de la vérité de la foi chrétienne ? »
Je répondis par une autre question : « N'avez-vous jamais lu ce passage de l'Evangile selon St Matthieu :
« Quand le Fils de l'Homme viendra dans sa gloire, accompagné de tous ses anges, alors il siégera sur son trône de gloire. Devant lui seront rassemblées toutes les nations,... il dira :
« Venez, les bénis de mon Père, recevez en partage le Royaume qui a été préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger et vous m'avez accueilli ; nu, et vous m'avez vêtu ; malade, et vous m'avez visité ; en prison, et vous êtes venus à moi. »

Alors les justes (qui étaient, peut-être, des juifs, des musulmans, des bouddhistes, des athées...) lui répondront :
« Seigneur, quand nous est-il arrivé de te voir affamé et de te nourrir, assoiffé et de te donner à boire ? Quand nous est-il arrivé de te voir étranger et de te recueillir, nu et de te vêtir ? Quand nous est-il arrivé de te voir malade ou en prison et de venir à toi ? »
Et le roi leur répondra :
« En vérité je vous le déclare : chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits, qui sont mes frères, c'est à Moi que vous l'avez fait ! »

Et je commentai : « Ces hommes, ces femmes, ces familles qui vivent sur cette colline, ont renoncé au confort et à la sécurité de leur kibboutz, de leur village ou de leur maison en ville, pour venir habiter ici où la vie est rude et inconfortable, et où il y a peu de sécurité pour l'avenir. Ils l'ont fait parce qu'ils ne pouvaient souffrir de vivre dans ce pays où deux peuples ne cessent de se battre, sans faire quelque chose pour les aider à se réconcilier dans la paix.
Ne croyez-vous pas qu'un jour, fût-ce après leur mort, Jésus leur apparaîtra et leur dira :
« J'ai eu faim de réconciliation et de paix, et vous m'avez donné à manger... » ? Qui vous dit que ces personnes de bonne volonté, ces artisans de paix, ne sont pas des fils de Dieu qui aiment et servent le Seigneur, même s'ils ne le connaissent pas ?

Aujourd'hui, la construction d'une Maison de prière sur la colline a été décidée ... Ce sera un lieu de silence où tous pourront venir se recueillir, et où chaque culte pourra être rendu à Dieu – dans la fidélité à sa propre tradition et le respect de celles des autres.
Ainsi, au milieu de notre époque de matérialisme et de violence, cette Maison de prière sera un signe orienté vers l'accomplissement final dont parlent le Prophète Isaïe et Jésus : « Ma Maison sera appelée Maison de prière pour toutes les nations... » .