ccfd31 - terre solidaire .

Coup de Projecteur

  • infolettre
  • palestine
  • église demain
  • marche
  • ccfd radio présence
  • PST31
  • présidente
Previous Next

Cliquez Dates pour Evénements

Novembre 2017
D L Ma Me J V S
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

Témoignage du Père Bruno HUSAR,

fondateur du village de Neve Shalom-Wahat al-Salam,en Galilée,
où des familles juives, musulmanes et chrétiennes ont choisi de vivre ensemble

(mort en 1996 le message du P.Husar reste tout à fait d'actualité)

130504-neve shalomIl y a quelques années, je fus vivement attaqué par un groupe (de chrétiens), au cours d'une soirée qu'ils passèrent sur la colline. En présence de toute la communauté, ils me demandèrent : « Comment peux-tu, toi, prêtre catholique, vivre avec des juifs, des musulmans et des athées sans essayer de les convaincre de la vérité de la foi chrétienne ? »
Je répondis par une autre question : « N'avez-vous jamais lu ce passage de l'Evangile selon St Matthieu :
« Quand le Fils de l'Homme viendra dans sa gloire, accompagné de tous ses anges, alors il siégera sur son trône de gloire. Devant lui seront rassemblées toutes les nations,... il dira :
« Venez, les bénis de mon Père, recevez en partage le Royaume qui a été préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger et vous m'avez accueilli ; nu, et vous m'avez vêtu ; malade, et vous m'avez visité ; en prison, et vous êtes venus à moi. »

Alors les justes (qui étaient, peut-être, des juifs, des musulmans, des bouddhistes, des athées...) lui répondront :
« Seigneur, quand nous est-il arrivé de te voir affamé et de te nourrir, assoiffé et de te donner à boire ? Quand nous est-il arrivé de te voir étranger et de te recueillir, nu et de te vêtir ? Quand nous est-il arrivé de te voir malade ou en prison et de venir à toi ? »
Et le roi leur répondra :
« En vérité je vous le déclare : chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits, qui sont mes frères, c'est à Moi que vous l'avez fait ! »

Et je commentai : « Ces hommes, ces femmes, ces familles qui vivent sur cette colline, ont renoncé au confort et à la sécurité de leur kibboutz, de leur village ou de leur maison en ville, pour venir habiter ici où la vie est rude et inconfortable, et où il y a peu de sécurité pour l'avenir. Ils l'ont fait parce qu'ils ne pouvaient souffrir de vivre dans ce pays où deux peuples ne cessent de se battre, sans faire quelque chose pour les aider à se réconcilier dans la paix.
Ne croyez-vous pas qu'un jour, fût-ce après leur mort, Jésus leur apparaîtra et leur dira :
« J'ai eu faim de réconciliation et de paix, et vous m'avez donné à manger... » ? Qui vous dit que ces personnes de bonne volonté, ces artisans de paix, ne sont pas des fils de Dieu qui aiment et servent le Seigneur, même s'ils ne le connaissent pas ?

Aujourd'hui, la construction d'une Maison de prière sur la colline a été décidée ... Ce sera un lieu de silence où tous pourront venir se recueillir, et où chaque culte pourra être rendu à Dieu – dans la fidélité à sa propre tradition et le respect de celles des autres.
Ainsi, au milieu de notre époque de matérialisme et de violence, cette Maison de prière sera un signe orienté vers l'accomplissement final dont parlent le Prophète Isaïe et Jésus : « Ma Maison sera appelée Maison de prière pour toutes les nations... » .