ccfd31 - terre solidaire .

Coup de Projecteur

  • infolettre
  • palestine
  • église demain
  • marche
  • ccfd radio présence
  • PST31
  • présidente
Previous Next

Cliquez Dates pour Evénements

Novembre 2017
D L Ma Me J V S
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

don1bnat1b

« Pour une terre solidaire »
un beau livre pour ouvrir les yeux sur une autre mondialisation
(éditeur Le Cherche Midi – 2011)

111129-terre_solidaire_1CCFD-Terre Solidaire, un demi-siècle d’histoire d’un autre monde possible.
Coécrit par Doan Bui, journaliste au Nouvel Observateur et Jean-Paul Rivière, journaliste indépendant, "Pour une terre solidaire" témoigne d'un engagement collectif pour construire un monde plus humain et nous interroge sur notre avenir commun. Un livre choral, sensible et qui ose une parole politique forte.
Quand Jacqueline Méaux exige d'être embarquée par la police, quand Stéphane Hessel récite un poème et nous berce d'espérance, quand Ariane Ascaride pousse un "coup de gueule" contre les injustices, quand Angelica Lopez fait vivre la cosmogonie maya, quand Patrick Viveret nous parle du bonheur et de la démesure, quand Didier Daeninckx affirme "nous sommes tous des gitans belges", quand Charles Williams lutte pour une juste répartition des terres en Afrique du Sud..., tous nous disent que face au néant, il est urgent de repenser le monde. Á l'individualisme, ils opposent l'action collective, au cynisme, ils répondent par l'espoir, la ténacité, la dignité.

"Pour une terre solidaire" est une invitation à rejoindre cette immense chaîne humaine qui se rassemble pour bâtir un monde de justice : une terre solidaire.

Pour (se ) faire un cadeau, En vente (29 E – 235p Gd format) à la librairie SILOE, 19 rue de la Trinité à Toulouse.

C’est également un nouvel outil d’animation.  N’hésitez pas à demander le kit « Pour une Terre Solidaire » à la Permanence

N’oubliez pas non plus de diffuser autour de vous le N° Spécial 50Ans Faim et Développement qui est gratuit.

Cliquez "Lire la suite.." pour une courte description du contenu du livre

Lire la suite : pour une terre solidaire

radio_presence

Le 6 Décembre 2010, Guy AURENCHE, président du CCFD a donné une interview sur Radio Présence dans la rubrique "Vivante Eglise" de Sabine Caze.

Guy Aurenche y parle des raisons d'espérer dans le monde moderne mondialisé et inégalitaire. Il ne voit qu'une solution pour ne pas sombrer dans la violence : la solidarité; solidarité qui s'exprime de 2 manières :

  • Être auprès de ceux qui n'acceptent pas l'inacceptable et qui travaillent pour changer la société: il faut leur montrer par notre support et présence qu'ils ne sont pas seuls.
  • Travailler l'opinion publique et nos gouvernants pour créer une dynamique d'amélioration de la gouvernance mondiale

L'action du CCFD est, et doit rester, irriguée par le message du Christ que, lors de la fondation du CCFD, le pape Jean XXIII a traduit en disant "l'Eglise solidaire de tous les affamés du monde".

En fin d'entretien Mr Aurenche annonce également les objectifs et le déroulement du 50ième anniversaire du CCFD, que nous fêterons en 2011.

Pour écouter cet entretien cliquer sur le lien suivant : Radio Présence

Pour voir la grille des fréquences de RADIO PRESENCE cliquez sur ce lien

STYLE-->

Le 6 Décembre 2010, Guy AURENCHE, président du CCFD a donné une interview sur Radio Présence dans la rubrique "Vivante Eglise" de Sabine Caze.

Guy Aurenche y parle des raisons d'espérer dans le monde moderne mondialisé et inégalitaire. Il ne voit qu'une solution pour ne pas sombrer dans la violence : la solidarité; solidarité qui s'exprime de 2 manières :

·        Être auprès de ceux qui n'acceptent pas l'inacceptable et qui travaillent pour changer la société: il faut leur montrer par notre support et présence  qu'ils ne sont pas seuls.

·        Travailler l'opinion publique et nos gouvernants pour créer une dynamique d'amélioration de la gouvernance mondiale

L'action du CCFD est et doit rester irriguée par le message du Christ, que lors de la fondation du CCFD, le pape  Jean XXIII a traduit en disant "l'Eglise solidaire de tous les affamés du monde".

Mr Aurenche annonce également les objectifs et découlement de la 50ième anniversaire du CCFD, que nous fêterons en 2011.

Du 20 au 22 septembre 2010, se tiendra à New York un sommet de haut niveau sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), dix ans après leur lancement. Le Sommet, qui aura lieu à la veille de l'Assemblée générale des Nations Unies, portera plus spécifiquement sur l'accélération des progrès vers la réalisation de tous les OMD d'ici 2015.

Alors qu'il ne reste que cinq ans pour atteindre les OMD, le constat est alarmant. Ainsi, le rapport d'étape publié par l'ONU en 2009 souligne que leur réalisation a pris un retard considérable. Les 189 États signataires de la Déclaration du Millénaire en 2000 ont aujourd'hui plus que jamais la responsabilité politique de réagir face à cette situation qui ne saurait être considérée comme une fatalité de plus dans un monde en crise.

Ces mêmes États, bien que présents en nombre à Copenhague pour les négociations sur le changement climatique (entre 120 et 130 chefs d'État), n'ont pas été à la hauteur des enjeux, non seulement du changement climatique, mais aussi en ce qui concerne la nécessaire transformation de nos modes de vie et la lutte contre les inégalités sociales et environnementales. Les pays riches ont ainsi refusé d'assumer la responsabilité historique des conséquences de leur développement sur la planète en ne dégageant pas de moyens financiers ambitieux qui auraient rendu possible l'adaptation au changement climatique, ce qui était pourtant le sens du protocole de Kyoto.

Le prochain « Sommet contre la pauvreté » de New York est l'occasion pour les pays riches de respecter leurs engagementspris pour la lutte contre la pauvreté et la faim dans le monde.

Pour plus d'informations, cliquez sur ce lien

Vous trouverez ci-aprés des nouvelles données par des Petites soeurs de Ch de Foucault à leurs ami(e)s, de Port au Prince (avant le séisme) et de Lima (Pérou)

De Port au Prince (avant le séisme) :

Cette réalité est bien celle des cites abandonnées à leur triste sort…Les mairies sont un peu dépassées par ces vagues de populations qui déferlent sur leur territoire. Comment freiner ce mouvement quand la province n’offre plus ce que les jeunes générations attendent? Cette attente concerne en premier lieu des besoins fondamentaux, comme la nourriture ou l’instruction.

Certes les gens aussi ont leur part de responsabilité dans ces constructions faites a la hâte car ils ne consultent

Lire la suite : Port au Prince