Coup de Projecteur

  • infolettre
  • création
  • voeux
  • appel évêques
  • PST31

facebook1

icone blog

don1bnat1b

⏵⏵⏵⏵Reprise des permanences : Lundi, Mardi et Mercredi de 14h30 à 16h30 et via notre adresse mail ccfd31@ccfd-terresolidaire.org
En raison du contexte sanitaire, le rassemblement prévu le 5 Juin, sur la Prairie des filtres, est reporté
Mars 2009 : CCFD-Terre solidaire, des projets porteurs d'espoir et de changements

Un moment toujours très fort que l'accueil des partenaires du CCFD-Terre solidaire à Toulouse...Samedi 14 mars, ce sont trois responsables d'ONG venues de Bosnie, du Pérou et d'Inde qui ont témoigné de leur travail, après quelques jours à Paris au national avec les 40 autres partenaires des pays du sud et d'Europe de l'est.

150 personnes du réseau CCFD régional étaient réunies dans la salle municipale de St-Alban pour une journée d'abord placée sous le signe de la fête. Ambiance tonique grâce à l'animation de la journée par Jean-Pierre Alexandre, journaliste de Radio-temps à Rodez, grâce à la participation de jeunes de la JOC et de sa caravane de la culture, grâce aux danses folk du Conservatoire Occitan pour les intermèdes, grâce à la présentation humoristique des souvenirs du voyage d'immersion en Inde de décembre dernier.

Journée marquée aussi par la réflexion : un montage power-point et des commentaires éclairant sur le thème d'année du CCFD : « la responsabilité sociale et environnementale des acteurs économiques », ce qui concerne l'état, les institutions, les entreprises, les associations et syndicats, les épargnants ...et nous tous, simples citoyens et consommateurs. Dans un monde en crise qui ne parle que d'économie, Elena Lasida, de Justice et paix, nous rappelle l'urgence de croire à d'autres possibles, d'accepter de nous laisser déplacer, de penser autrement nos modes de vie, en donnant priorité à la relation aux autres.

Journée surtout placée sous le signe de l'ouverture et de la rencontre avec la découverte des 3 projets de développement et aussi d'initiatives de la région travaillant dans le même sens : l'ASAC de Rodez, l'ADIE, une AMAP et l'agenda 21 de la commune d'Escot.

Efforts de réconciliation et de paix en Bosnie

Mersiha Tufekcik vient «d'un tout petit pays situé sur un volcan », où la réconciliation et la reconstruction sont très difficiles. Elle est directrice de projet à OGBH , une ONG créée en 1994 par le général Jovan Divjak, défenseur serbe de Sarajevo. Le slogan de cette association est « l'éducation construit l'avenir de la Bosnie-Herzégovine » ; elle accompagne les enfants victimes de la guerre ; elle leur offre des bourses, des voyages dans le monde, mais propose aussi des ateliers qui permettent aux jeunes des 2 entités de se rencontrer alors que les communautés vivent totalement séparées. Elle aide aussi les mères, veuves de guerre par des groupes de paroles et des ateliers créatifs. OGBH est soutenu par le CCFD depuis 5 ans.

Mersiha commente une photo à la fois triste et porteuse d'espoir : celle d'un orphelin dans les bras de Jovan Divjak, devant un mur criblé de balles; c'est le lieu où les 2 frères aînés de ce garçonnet ont été tués ; cet enfant pourrait être plein de haine, ajoute Mersiha, mais c'est au contraire un très bon élève, engagé dans un groupe catholique et sa maman a retrouvé l'espoir grâce au soutien d'OGBH...

Commerce équitable au Pérou

Javier Florès Barrientos est le président de CIAP, Centrale Interprovinciale d'artisans du Pérou, créée en 1992, qui regroupe 21 associations de producteurs de différentes régions du Pérou ; cet ensemble concerne 400 ateliers familiaux et 1200 artisans. Actuellement CIAP constitue une filière complète du commerce équitable qui va de la création de tissus et vêtements artisanaux à la commercialisation grâce à une filière qui vend en Europe et aux USA, à la vente directe aussi dans 2 boutiques solidaires au Pérou. CIAP a également lancé une branche de tourisme solidaire et une coopérative d'épargne et de microcrédit...Un essor remarquable pour cette association, initiée au départ par des victimes du terrorisme des années 80.Une inquiétude cependant : la chute des ventes liée à la crise actuelle.

Défense des droits des dalits en Inde

AREDS, Association de service au développement et d'éducation en rural, défend les droits des intouchables ou dalits dans l'état du Tamil Nadu au sud de l'Inde depuis 26 ans. Les dalits forment 24% de la population indienne. Le système des castes a normalement été aboli mais il demeure encore dans les faits, légitimé par la religion indienne.

Lourthusamy Arokiasamy dit Samy est le président d'AREDS qui regroupe 3 associations également et touche 15000 personnes. Il explique que la vie est difficile pour les dalits et encore plus pour les femmes dalits. Il y a 26 ans, certaines d'entre elles ont réagi, disant : « Nous avons assez versé de larmes, nous ne voulons plus accepter de souffrir »...D'où après maintes luttes, la création d'un atelier de couture, d'une école de design, d'un magasin alimentaire, un magasin de vente dans un village mais aussi de beaucoup d'autres actions pour l'environnement, le droit à la terre. Leur engagement se heurte parfois à des intérêts opposés : ainsi en 2202, elles ont gagné un procès contre une entreprise d'extraction de sable, ce qui a déplu et leur bâtiment a été détruit par un incendie criminel...Sami salue la démarche du CCFD qui accompagne leur projet avec respect, sans assistance ; il conclut en déclarant : « ce sont les plus petits qui sont les meilleurs ! Nous ne sommes pas des ministres, mais nous avons joints nos mains ensemble et changé ainsi l'avenir de nos enfants... »

Et ici ?

Les associations régionales invitées témoignent à leur tour d'actions solidaires : - l'ASAC de Rodez (Association solidarité accueil) permet à la réinsertion de chômeurs par des activités diverses depuis 1985. - L'ADIE, Association pour le doit et l'Initiative économique, créée en 1989, offre du micro-crédit, des prêts solidaires pour ceux qui n'ont pas accès au circuit classique des banques. Elle comprend aujourd'hui 20 directions régionales dans toute la France et les DOM-TOM. - L'AMAP d'Auterive propose, comme toutes les Associations pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne, un contrat solidaire entre un agriculteur local et un groupe de consommateurs. Lors de la table-ronde, le maire d'Escot, explique comment sa commune, située dans les Baronnies, a construit son plan de développement durable.

Le Père Gérard Delom, vicaire général de Toulouse, qui représente Mgr Le Gall depuis le matin, clôt la journée avec la présidente régionale du CCFD, Hélène Cettolo. Il remercie les partenaires pour leur travail porteur d'espoir et de vie, y trouvant beaucoup de résonances bibliques. Leur engagement, ajoute-t-il, est un appel pour nous tous, pour l'Eglise aussi, afin d'incarner ces valeurs évangéliques et de lutter contre toutes les formes de violence et d'extrémismes.

Françoise Laborde, chargée de communication pour le CCFD-Terre solidaire-31