ATTENTION: changement de jour et d’heure.

Le comité de pilotage du Cercle a décidé de choisir, jusqu’à nouvel ordre,
de se réunir le dernier mercredi du mois de 12h30 à 13h30,

donc, ce mois-ci, le mercredi 31 mars, toujours sur la place du Capitole.

 

171224 lampe

Durant le Cercle de silence, nous porterons un masque, nous respecterons la distanciation physique. Nous profitons de ce point pour vous préciser que notre rassemblement est bien déclaré à la préfecture, respectant ainsi les règles régissant les manifestations sur la voie publique.

Voici quelques nouvelles:

Tout d’abord des nouvelles récentes du CRA de Toulouse-Cornebarrieu données au téléphone par la CIMADE qui apporte une aide juridique aux personnes retenues dans ce CRA :

Au CRA, il y a actuellement 49 retenus mais pas de familles depuis plusieurs semaines. Le secteur famille est dédié aux retenus en isolement médical.  

La pandémie aggrave toutes les difficultés administratives d’accès aux droits ....

Par ailleurs, des membres du Cercle des voisins de Cornebarrieu accompagnent traditionnellement les personnes retenues aux audiences du juge des libertés. Cet accompagnement est devenu difficile, la pandémie pouvant servir de prétexte à un refus de leur présence à l'audience.

Vous trouverez les lettres mensuelles de la Coordination nationale des cercles de silence sur le site web  http://franciscains-occitanie.fr/lettres-precedentes-du-cercle-de-silence/ avec des nouvelles très intéressantes sur les autres Cercles de silence.

La position de l’Etat Français vis à vis des migrants en situation irrégulière. Voici deux points « très inquiétants »:

                Premier point: Le gouvernement français a signé le 7 décembre dernier avec le Maroc une Déclaration d’entente sur la protection des mineurs. Sous couvert de coopération en matière de protection de l’enfance, cette déclaration d’entente entre les deux pays ne constitue rien d’autre qu’un accord en matière migratoire qui ne dit pas son nom. Il permet à la France de se débarrasser à bon compte d’enfants en situation de danger sur son territoire. Une trentaine d’associations (dont Amnesty International, la Cimade, Médecins du Monde, Secours Catholique, La Ligue des Droits de l’Homme) demandent la suspension immédiate de son application. Tous les enfants en danger sur le territoire français doivent bénéficier d’une prise en charge pérenne.  Plus d’informations sur le site web de la Cimade

https://www.lacimade.org/presse/une-entente-franco-marocaine-au-detriment-de-la-protection-de-lenfance/

                Deuxième point : L’État annonce la création de quatre nouveaux centres de rétention administrative, à Orléans (commune d’Olivet), Lyon, Bordeaux, et le Mesnil-Amelot. L’ouverture de celui d’Olivet est programmée pour 2023. A Orléans, de nombreuses associations ont manifesté fin Mars contre cette construction. Voici un extrait de leur tract qui résume bien les raisons de notre action: 

"Un Centre de rétention administrative (CRA) est une prison qui ne dit pas son nom.  C’est le préfet qui décide d’y enfermer les personnes étrangères, hommes, femmes et enfants en vue de leur expulsion, parce qu’ils n’ont pas de papiers, ou pas les bons. On enferme aussi les enfants, du nourrisson au jeune de 17 ans, au motif qu’on ne sépare pas une famille...Ce sont des condamnations sans jugement : le séjour irrégulier sur le territoire français n’est plus considéré comme un délit (décision de la Cour Européenne de Justice, 2011). La procédure contrevient à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui prévoit qu’aucun enfermement ne peut avoir lieu sans jugement préalable. Or, le contrôle d’un juge n’intervient qu’après l’enfermement et parfois les personnes sont expulsées avant d’avoir vu le juge et fait valoir leurs droits."

Nous espérons que ces quelques informations vous conforteront dans la nécessité de poursuivre notre action commune réclamant la fermeture des Centres de Rétention Administrative.

Nous espérons que votre santé est bonne et que vous prenez bien soin de vous et de vos proches. le Comité de Pilotage du CdS de Toulouse

 

ATTENTION: changement de jour et d’heure.

 

171224 lampe

Le comité de pilotage du Cercle a décidé de choisir le Mercredi 24 Février de 12h30 à 13h30 pour la prochaine réunion du Cercle. 

A priori, nous garderons ces jour et horaire modifiés, le dernier mercredi de chaque mois de 12h30 à 13h30, tant que le couvre-feu durera.  

Bien que notre action soit essentiellement axée sur la fermeture des Centres de Rétention Administrative, nous tenons à vous parler dans ce message d’autres aspects de la vie des migrants. Voici trois points :

Nous devons ne pas oublier les migrants morts en tentant de traverser la mer Méditerranée ou la Manche

Quand on sait aussi que plus de 20 000 personnes sont mortes noyées en Méditerranée depuis 2014 (chiffre CCFD), quand on sait encore que Frontex est le sinistre dispositif de l’UE chargé d’édifier l’Europe forteresse pour empêcher les exilés de pénétrer sur nos terres, quand on sait que ce même bras armé, non content de “protéger” les frontières, refoule carrément les frêles embarcations que les passeurs abandonnent en pleine mer, laissant les malheureux passagers périr ou se retrouver aux mains des esclavagistes libyens.  Alarm Phone (Alarmphone n° d’alerte pour les migrants en détresse en Méditerranée) nous rappelle à ce sujet le drame qui s’est produit le 9 février 2020, drame où 91 migrants ont disparu après avoir été l’objet de ce que l’on peut qualifier sans hésiter d’action délibérée de non assistance de la part de Frontex. Plus d’information sur le lien https://alarmphone.org/fr/2021/02/09/commemoraction-91-personnes

Une initiative très intéressante du département du Puy de Dôme:   Depuis 2019, le conseil départemental propose à des habitants volontaires d'accueillir à leur domicile des mineurs étrangers isolés. Accueillir un mineur étranger est un engagement citoyen et solidaire qui permet d’apporter un cadre familial, sécurisant, stabilisant et épanouissant au jeune Des habitants, qu'ils vivent seuls ou en famille, hébergent à leur domicile des mineurs étrangers isolés, soit à temps plein pour des périodes de 6 mois à 1 an renouvelables jusqu'à la majorité, soit de manière occasionnelle pendant les week-ends ou les vacances. Les volontaires sont bénévoles mais reçoivent une indemnité de 13,90 € par jour pour couvrir les frais engagés. Selon le département, 6 mineurs ont déjà été accueillis à titre expérimental. À terme, l'initiative pourrait concerner une quinzaine de familles. 

L’association PasSansToi...t 31 (fondée en particulier par Michel Dagras) travaille à assurer l’hébergement de demandeurs d’asile déboutés mais en recours légal. Sur la France, des milliers d’étrangers dans ce cas sont contraints de vivre à la rue. Cette association assure un suivi de ceux qu’elle loge et elle a un cruel besoin d’accompagnants.  Nous vous suggérons de faire de la publicité autour de vous pour cette association et pour l’aider à recruter des accompagnants!  
Son site web : https://www.passanstoit31.org/


Nous espérons que votre santé est bonne et que vous prenez bien soin de vous et de vos proches. le Comité de Pilotage du CdS de ToulouseAlain Calvet
Catherine Calvet
Claire Vigué
Françoise Chastrusse
Françoise Nirrengarten
Jacques Vigué
Mino Randria
Philippe Laricq
Pierre Chastrusse

Chers Amis

171224 lampeNous avons pris la décision d’annuler le prochain Cercle de silence  qui aurait dû avoir lieu le mardi 29 décembre. Tant que la situation sanitaire reste préoccupante, il nous semble nécessaire de ne pas exposer les participants au risque de contamination durant leurs déplacements pour participer au Cercle de silence. De plus, notre horaire habituel de 18h30 à 19h30 n’est pas vraiment compatible avec le couvre-feu qui commence à 20h. 

Cependant, nous ferons tout notre possible pour tenir un Cercle de silence le mardi 26 janvier car, comme le faisait remarquer un des membres du comité de pilotage, "La liberté de manifester est comme le droit de vote : elle ne s’use que quand on ne s’en sert pas…"

Vous trouverez des nouvelles récentes du CRA de Toulouse-Cornebarrieu sur une vidéo mise sur le web par RESF (Réseau d’Education Sans Frontières) présentant le témoignage de Léo Claus (coordinateur de de l’équipe de la Cimade qui travaille au CRA)

https://www.youtube.com/watch?v=Gasb69N-tmg&feature=share

Sur cette vidéo, vous trouverez des exemples révoltants d’action de l’administration envers des migrants dont voici deux exemples : 

  • Une mère de famille a été placée au Centre de rétention administrative de Toulouse alors que son bébé de 20 jours est resté dehors avec le père et sans qu’elle puisse l’allaiter, souffrant pendant plusieurs jours de montées de lait. C'est une violation de la Convention européenne des droits de l’Homme
  • Maintien en rétention d’une femme apatride, née en Allemagne de parents nés en Bosnie, et ayant sur elle un papier montrant qu’elle n’est pas reconnue par les autorités de Bosnie. Cette personne est inexpulsable et sa rétention est donc une absurdité!

Vous trouverez des nouvelles de la situation des migrants et des autres CRAs en France sur la lettre produite par la Coordination des Cercles de silence. Cette lettre est sur le web à l’adresse 

http://franciscains-occitanie.fr/wp-content/uploads/2020/12/LETTRE-10-de%CC%81cembre-2020.pdf


Nous espérons que votre santé est bonne et que vous prenez bien soin de vous et de vos proches. Nous vous souhaitons un très joyeux Noël, malgré les circonstances!
le Comité de Pilotage du CdS de ToulouseAlain Calvet
Catherine Calvet
Claire Vigué
Françoise Chastrusse
Françoise Nirrengarten
Jacques Vigué
Mino Randria
Philippe Laricq
Pierre Chastrusse

 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. qui peut vous adresser les nouvelles du mois.

 

ATTENTION: changement de jour et d’heure. 

171224 lampeLe comité de pilotage du Cercle de Silence a décidé de choisir le Mercredi 27 janvier de 12h30 à 13h30 pour la prochaine réunion, place du Capitole.

En effet, le couvre-feu à 18h nous interdit de garder notre horaire habituel du mardi de 18h30 à 19h30 et nous espérons que ce choix de jour et d’heure permettra à plus de personnes de nous rejoindre.

Nous vous donnons, après notre signature, quelques nouvelles récentes du Centre de Rétention Administrative de Toulouse-Cornebarrieu dont nous demandons la fermeture.

Nous espérons que votre santé est bonne et que vous prenez bien soin de vous et de vos proches. Nous vous souhaitons malgré tout une très bonne année 2021!

le Comité de Pilotage du CdS de Toulouse


Quelques nouvelles du Centre de Rétention Administrative de Toulouse-Cornebarrieu
données le 20 janvier par l’équipe locale de la CIMADE 
:

Dans ce CRA, en 2020, 921 personnes ont été retenues dont 20 enfants. 

Durant la période de mars 2020 à début décembre, 713 personnes y ont été retenues, dont seulement 65 ont été renvoyées dans leur pays d’origine, 36 vers un pays européen et 29 un pays en dehors de l’Union Européenne. Les frontières étant pour la plupart fermées, la rétention prend un caractère absurde et principalement punitif.

La mise en rétention continue avec 45 nouveaux arrivants depuis le début janvier 2021 et actuellement, il y a 53 personnes retenues. 

Enfin, le Covid-19 a atteint quatre personnes retenues au CRA : trois d’entre elles ont été libérées pour d’autres causes que le Covid-19 (une par le Tribunal Administratif, une par le Juge des Libertés, et une par Appel) et une par la Préfecture à cause du Covid-19.

 

200910 cercleCentre de Rétention Administrative… Notre silence dit NON !

Depuis le 30 octobre 2007, tous les derniers mardis du mois entre 18h30 et 19h30, à l'initiative de la famille franciscaine de Toulouse, des personnes se retrouvent place du Capitole, en silence et certaines en prière, pour dénoncer l'enfermement dans des Centres de Rétention Administrative (C.R.A.), comme celui de Cornebarrieu, de personnes étrangères en situation irrégulière.

            Par ce témoignage et cette protestation, nous voulons apporter notre contribution au travail mené par différentes associations. Nous saluons leurs actions sur le terrain et auprès des décideurs publics.

           En formant un Cercle de Silence nous dénonçons des actes qui blessent l’humanité :

  • Est-il acceptable que dans des pays démocratiques, des femmes et des hommes, dépourvus de titre de séjour, soient traités comme des délinquants et enfermés dans des centres de rétention? Ils n'ont commis aucune atteinte, ni aux personnes, ni aux biens. L'irrégularité de leur situation administrative ne doit pas constituer un motif de privation de liberté.
  • Est-il acceptable que la marque infamante et injuste d’un enfermement possible jusqu’à 90 jours soit ajoutée à leur précarité ?
  • Est-il acceptable que soit rendue possible la violation de droits fondamentaux des personnes dépourvues de titres de séjour ? Par exemple, la reconduite à la frontière effectuée avant que le Juge des Libertés puisse statuer sur la légalité de la procédure d’interpellation ?

Des solutions alternatives à l'enfermement dans les Centres de rétention existent. Des associations citoyennes s'y impliquent, telles que la CIMADE, la Ligue des Droits de l’Homme, Amnesty International, le Cercle des Voisins, RESF (Réseau d’Éducation Sans Frontières), CCFD-Terre Solidaire, CLIC- Sans papiers, Secours Catholique, Welcome, Pas Sans Toit etc…

            Ces problèmes sont mondiaux et complexes. Nous ne prétendons pas avoir les solutions mais aujourd'hui, nous pensons qu'elles doivent obligatoirement respecter la dignité de chaque personne.

            Telle est notre conviction, telle est notre espérance. Il ne suffit pas de s'indigner. Nous invitons tous nos concitoyens à traduire en actes, le cri de leur conscience.

            Notre silence, que certains d'entre nous habitent de leur prière, veut rejoindre les personnes en situation irrégulière, ceux qui font la loi et ceux qui la font appliquer.

L’Être humain n'est pas un objet.

Il reste toujours une Personne,

Un membre de la famille humaine

notre Frère, notre Sœur.

Nous invitons toutes les personnes soucieuses de dignité humaine à nous rejoindre dans le silence.

 Vous y êtes les bienvenus. Dates des prochains Cercles :

mardi 29 septembre 2020, mardi 27 octobre 2020, mardi 24 novembre 2020, mardi 29 décembre 2020…, toujours entre 18h30 et 19h30, place du Capitole.

 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. qui peut vous adresser les nouvelles du mois.